« Tout commerce illégal d’espèces sauvages devrait être éliminé d’ici 2025 »

« Tout commerce illégal d’espèces sauvages devrait être éliminé d’ici 2025 », déclarent les députés de l’environnement.

Un projet de motion a été adopté par la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire (ENVI) du Parlement européen à une forte majorité (58 contre 1 et 6 abstentions). Cette motion s’inscrit dans le cadre des prises de position de l’UE dans la COP19 CITES à venir en novembre au Panama. Les députés européens demandent ainsi à la Commission de plaider en faveur d’une réglementation plus stricte visant le commerce des animaux sauvages et une plus grande protection des espèces. Pour rappel, c’est la Commission européenne qui agit en tant qu’autorité de gestion CITES pour que l’UE soutienne les décisions de la Cop19 visant à renforcer la protection des animaux en voie de disparition.

Cette motion remet en évidence la nécessité de publier rapidement une réévaluation plus ambitieuse du Plan d’action contre le trafic des espèces sauvages.

Elle souligne les problématiques liées au commerce des animaux sauvages à destination des particuliers, notamment les risques zoonotiques émergents et le large éventail d’espèces disponibles à la vente. Un appel pour une liste positive scientifique à l’échelle de l’UE des animaux autorisés comme animaux de compagnie a été inclus dans le projet d’adoption ! Le projet de motion souligne la nécessité d’une étude de la Commission pour faciliter l’adoption de cette liste qui serait basée, entre autres, sur les retours d’expériences des États membres qui l’ont déjà mise en place.

D’autres sujets importants seront également discutés lors de la prochaine COP CITES : l’interdiction de commerce de l’ivoire sur le territoire européen ou encore l’importance du rôle de la CITES en tant qu’organe de régulation du commerce des espèces sauvages dans la prévention des futures pandémies.

Photo credit : Usplash

Les députés estiment aussi que la criminalité transnationale liée aux espèces sauvages devrait être reconnue comme une criminalité organisée grave, en vertu de la convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée.

La motion finale doit maintenant être votée et adoptée lors de la session plénière d’octobre.

« They also want dissuasive sanctions, in cases of non-compliance and urgent action to ban the import of hunting trophies derived from CITES-listed species and to establish a science-based EU-wide positive list of animals allowed as pets without harm to populations in the wild and to European biodiversity. »

Alexandra

Photo credit : Usplash

Sources :

https://www.europarl.europa.eu/news/en/press-room/20220905IPR39715/all-illegal-trade-in-wildlife-should-be-eliminated-by-2025-say-environment-meps