Saisie d’une centaine d’animaux sauvages

perroquet ararauna (photo 30 millions d'amis)
perroquet ararauna (photo 30 millions d’amis)

Une centaine d’animaux ont été saisis chez un particulier dans les Yvelines.  Un retraité de Jouy-en-Josas possédait dans son pavillon une centaine d’animaux dont plusieurs espèces protégées.

La Fondation 30 Millions d’Amis à l’origine de la procédure déclare qu”Il s’agit d’animaux détenus dans des conditions déplorables par un ancien responsable animalier de l’INRA (Institut national de la recherche agronomique), aujourd’hui à la retraite

Une trentaine de perroquets, des faucons, des chouettes effraie, une trentaine de reptiles ou encore des macaques étaient détenus “dans des conditions déplorables” et certains “ont des maladies et devront subir des traitements spécifiques” selon Jean-François Legueule de la Fondation.

L’association néerlandaise AAP, spécialisée dans le sauvetage des primates, est venue pour la saisie de treize singes macaques crabiers, accompagnée de l’Office Nationale de la Chasse et de la Direction des Services Vétérinaires du département, la cellule animalière des sapeurs-pompiers et de la police.

Le retraité aurait récupéré ces animaux dans le cadre de ses activités à l’INRA, et ce depuis 35 ans en toute illégalité.

Voir plus d’informations sur le trafic et la détention d’animaux sauvages

Franck Schrafstetter