Code Animal à l’inauguration du jardin Fritz : Hommage aux animaux sauvages captifs des cirques.

Le dimanche 4 octobre 2020 à Tours, la nouvelle municipalité offre à l’éléphant Fritz un hommage et renomme le jardin Nicolas Frumeaud, Jardin de l’éléphant Fritz. Cet hommage a longtemps été porté par Isy Ochoa, écrivaine de l’album Fritz et soutenu par les associations de la protection animale en local, dont Code Animal.

Pourquoi ce jardin en particulier ?

Fritz, éléphant de cirque détenu par le célèbre « Barnum et Bailey » est entravé, renversé et mis à mort par strangulation sur la place Nicolas-Frumeaud, le 11 juin 1902.

Capturé en Inde, vers 1870 selon Isy, Fritz n’était qu’un éléphanteau à son arrivée dans une ménagerie allemande. En 1888, il est vendu à Barnum et Bailey, propriétaires américains du plus grand cirque du monde (“The greatest show on earth”), et en devient l’une des attractions majeures.

Lire plus sur Fritz

Tout un symbole

Cette semaine du 4 octobre fut tout simplement historique : la Ministre Barbara Pompili annonçait l’interdiction de l’utilisation d’animaux non domestiques dans les cirques itinérants en France.

Cette inauguration a donc un retentissement national et un hommage plus large à tous les animaux captifs de l’exploitation du divertissement. Fritz est désormais tout un symbole pour la condition animale.

Emmanuel Denis, Maire de Tours a d’ailleurs rappelé la collaboration avec l’association Code Animal pour faire passer le vœu pour des cirques sans animaux en novembre 2019. Clin d’œil à ce beau travail commun lors du dernier conseil municipal d’octobre 2020 où la décision de renommer le jardin a été votée à l’unanimité.

Lire notre campagne dans le 37

Photo credit : Ville de Tours