Trafic d’animaux au Mexique

Ce Week-end au Mexique a eu lieu un vaste coup de filet contre des trafiquants d’animaux, permettant ainsi de saisir 4725 animaux sauvages et de mettre hors d’état de nuire 15 trafiquants sans vergogne.

Des centaines de policiers ont été déployés sur des marchés illicites pour un effet coup de point sur un marché très lucratif au Mexique. 113 espèces différentes ont ainsi été sauvées: par exemple, 762 perroquets et 67 reptiles ne se retrouveront pas aux mains d’adorateurs de NAC (nouveaux animaux de compagnie).

Ce marché juteux et illégal rapporterait selon Interpol 20 milliards de dollars par an. « Nous avons découvert 377 perroquets de l’Etat d’Oaxaca. Ces petits animaux peuvent être vendus au moins 50 dollars chacun. Donc nous parlons de plus de 18 000 dollars seulement pour ce cas » explique Hernando Guerrero, directeur de l’agence de protection environnementale du Mexique, PROFEPA.

La tactique des contrebandiers pour obtenir son butin est relativement simple: contacter les populations locales pauvres et leur faire miroiter quelques pesos  contre un petit périple à travers la jungle pour aller “cueillir” les animaux sauvages (dont ils ne connaissent pas vraiment la valeur).

Les Etats Unis s’avèrent être un débouché pour écouler ses Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC)  interdits. Malheureusement, ils ne sont pas les seuls, et ce marché ne cesse de faire de nouveaux adeptes et gonfle ainsi les rangs des pillards de notre écosystème.

Karine