Protection des mammifères marins

Les delphinariums participent-ils à la protection des espèces ?

Certains delphinariums se targuent d’être des acteurs de la conservation des espèces. En réalité, les parcs aquatiques investissent une petite partie de leurs recettes dans des programmes de conservation, rarement en rapport avec la protection des cétacés. La conservation d’une espèce ne peut être assurée qu’au travers d’actions dans son milieu naturel et grâce à un investissement de tous les acteurs en relation avec cette espèce. Une orque ou un dauphin né en captivité ne saurait survivre sans les soins de l’homme et ne pourra jamais être “lâché en mer”, l’argument de la conservation est donc contestable.

Des vitrines

De plus, la participation à des programmes de conservation ainsi que l’éducation et la sensibilisation du public sont des obligations légales imposées par l’arrêté du 25 mars 2004. En réalité, ces programmes de conservation sont des vitrines permettant de se déculpabiliser (et de déculpabiliser le public).