Les éléphants de la famille Casselly

Edit 28/10/2020

Selon les dernières informations, les autorités hongroises n’auraient pas été mises au courant dès la mort des animaux et l’ont appris récemment. L’autopsie n’aurait pas été faite lors de la mort des animaux, ce qui est contraire à la réglementation en vigueur et notamment la CITES.

Une enquête a été ouverte par les autorités.

Sources : Telex & HVG (Traduction : Google Trad)

Source : Facebook du Ministère de l’Agriculture de Hongrie

Qui sont les Casselly ?

Au début des années 1980 René Caselly Senior achète les premiers animaux pour ses dressages dont 3 éléphants d’Afrique. Vers 1987 il intègre le cirque Busch-Roland avec la famille Gossing. René Casselly Jr est né du mariage avec Alexia Gossing en 1996. Ils ont également une fille Marrylu, mariée elle à Jossef Richter Jr, une autre famille de cirque.

Ils se produisent en France au cirque Christiane Bouglione en 1995, au festival de Massy en 2013, au cirque d’hiver Bouglione en 2014 et 2016, au Festival de Lille, etc.

René Casselly Jr se met en scène sur Instagram, Tic Toc ou à la télé avec les éléphants. Le journal Le Point avait d’ailleurs fait un article lunaire en 2019 sur « l’exploit » de ce dresseur en train de faire des dunk en exploitant un des éléphants. En 2018 et 2019, il remporte le jeu télévisé Ninja Warrior Allemagne.

Les éléphants captifs de la famille Casselly

La famille Cassely ne possède que des éléphants d’Afrique et le seul éléphant mâle des cirques en Europe.

L’éléphante d’Afrique Betty est née dans les années 1980 au Zimbabwe. Elle a été achetée en 2015 à Mario Masson par la famille René et Alexia Kaselowski (Casselly).

Mambo est un éléphant mâle né en 1982 en Afrique. C’est le seul mâle connu des cirques en Europe. Selon Le European Elephant Group, il souffrait de déformations aux pattes arrières.

Kimba est une éléphante d’Afrique née en 1987.

Nanda est une éléphante d’Afrique née en 1984.

Tonga est une éléphante d’Afrique née en 1987.

Photo credit : Aktionsbündnis – Tiere gehören nicht zum Circus (Allemagne)

Tournée des éléphantes

En 2018, les Casselly et la famille Richter était invités au Festival de Montecarlo malgré la remise en question nationale de l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques :

Festival de Monaco dans le Point

“Le bouquet, c’est quand Joszef Richter présente le grand caroussel de 32 animaux, 5 éléphants, 8 chameaux, 6 zèbres, 4 lamas, des chevaux et pour la première fois, deux girafes. Il a un pied sur un éléphant et l’autre sur un autre éléphant, et il fait passer les animaux en dessous”, s’enthousiasme Alain Frère, le maire de Tourette-Levens, présent dès les débuts du festival en 1974 et toujours conseiller technique à 83 ans: “C’est la première fois qu’on voit un numéro aussi important, avec trois groupes d’animaux tournant chacun dans un sens. Lui et Merrylu montent aussi des girafes grâce à une selle spéciale”.

Le reste du temps, René Casselly et les éléphants tournent en Hongrie, du côté de Budapest avec le Cirque National Hongrois de la Famille Richter.

En 2019, des images ridicules et humiliantes pour les animaux ont fait le tour des réseaux sociaux. On pouvait voir Mambo tirer des luges pour des enfants au Reutlinger Christmas Circus.

Début d’année 2020, ils étaient en Allemagne Offenburger Weihnachtscircus 2019-2020.

En Hongrie, ils ouvrent un safaripark à Szada, près de Budapest.Sur 5 hectares ils exposent une centaine d’animaux aux publics qui font le parcours dans leur voiture. Ce nouveau business plan a permis aux cirques de passer la pandémie de la Covid en ouvrant ce safaripark au lieu de proposer des spectacles utilisant des animaux captifs.

Photo credit : Page facebook  Rene Casselly

La mort tragique des éléphants

En septembre / octobre 2020, la database des éléphants que nous utilisons pour le suivi des animaux a publié l’information de la mort de deux éléphants de la famille Casselly : Mambo et Betty. Dans les premiers temps, la cause de la mort aurait été l’étouffement dans un camion en Hongrie.

Nouveaux rebondissements le 22/10/2020, le fils Casselly fait un post Facebook annonçant la mort des animaux.

Dans un article de Allatok repris par nos amis allemands de Aktionsbündnis – Tiere gehören nicht zum Circus, Mambo et Betty seraient morts depuis le 17 aout 2020 ! Ainsi et selon un informateur, les Casselly auraient transporté leurs cinq éléphants – répartis dans deux camions – en Hongrie. Après leur arrivée au Szada Safari Park, ils auraient laissé les animaux dans les camions pendant la nuit par temps orageux ; une mauvaise aération et arrivée en air insuffisante dans un des camions où se trouvaient Mamdo et Betty aurait conduit au désastre.

Nous apprenons dans l’article que Tonga aurait également été victime de cet accident. Le lendemain ces trois animaux auraient été retrouvés sans vie, Tonga s’en est sortie après 3 jours passés entre la vie et la mort.

La rumeur selon laquelle les animaux seraient morts d’un virus aurait été lancée par la famille Casselly. Selon les dernières informations, les deux animaux auraient été enterrés de suite.

Photo credit : Aktionsbündnis – Tiere gehören nicht zum Circus (Allemagne)

Les organisations La France dit Stop aux cirques avec animaux et Aktionsbündnis – Tiere gehören nicht zum Circus (Allemagne) suivent les dernières mises à jour. Quoi qu’il en soit, la cause de la mort de ces deux individus reste floue et une pétition que nous vous encourageons à signer et partager demande aux autorités un rapport complet et une expertise de la situation.

Signer et partager la pétition

Alexandra Morette

Plus d’informations et renseignements

La France dit stop aux cirques avec animaux

Le rapport de Code animal – Derrière les paillettes le stress (2018)

Aktionsbündnis – Tiere gehören nicht zum Circus (Allemagne)