Historique des actions

Code Animal travaille sur les problématiques liées au zoo de l’Orangerie depuis quelques années maintenant. Retour sur nos actions en collaboration avec d’autres associations.

2013

En octobre 2013, Code animal a porté plainte contre le zoo de l’Orangerie, à Strasbourg (Bas-Rhin), pour mauvais traitements. Une plainte fondée notamment sur un rapport d’enquête établi par l’association après de nombreuses visites du zoo. A la suite de cette action, le tribunal d’instance strasbourgeois a diligenté une enquête le 6 novembre 2013.

elon le chef de projet de l’enquête européenne sur les zoos, Daniel Turner, invité par Code animal à venir évaluer celui de l’Orangerie, « l’ensemble des cages ne peut répondre de manière adéquate aux besoins fondamentaux et comportementaux des espèces présentes ». La solution ? « Replacer tous les animaux dans un autre zoo français, adapté et conforme, et fermer cette structure. »

Alors que le procureur de la République poursuit son étude de la plainte de Code animal, à la mairie de Strasbourg, la question fait toujours débat. En cause : les subventions versées à l’association Les Amis du zoo de l’Orangerie, qui gère l’établissement. Pour les détracteurs du zoo, le financement d’installations vétustes où tournent en rond des animaux sauvages qui n’ont rien à y faire pose en effet de sérieux problèmes.

2015

Conseil municipal tenu lundi 21 septembre 2015, les élus strasbourgeois ont accordé la somme de 40.000 euros à l’association des amis du zoo de l’Orangerie à la condition qu’elle fournisse ” un vrai plan d’action pour mettre le zoo sur de bons rails “. 

Une première commission thématique s’est tenue mardi 10 novembre 2015 sous forme d’une visite, marquant ainsi le lancement officiel des travaux de réflexion afin d’élaborer un avant-projet sur son évolution.

Un projet qui devrait être présenté au Conseil municipal d’ici la fin de l’année ou au plus tard début 2016.

Les associations et organisations présentes lors de cette commission[1] : Amis du Cheval / SINE / Assoc. Lianes / Assoc. Aprecial / Croc Lynx / LPO Alsace / LPO national / ASSER / Société des Amis du Zoo de l’Orangerie / ADIR / Assoc. d’apiculture / Soc. d’apiculture / AAPMPMA Robertsau / Féd. Pêche du Bas-Rhin / Féd. Chasse 67 / SPA / GORNA / BUFO / IMAGO / Soc. alsacienne d’entomologie / Alsace Nature /Code Animal / Ambassade des pigeons / ODONAT / GEPMA/ ASAPISTRA / ONCFS / Anim’Alsace/ Cat’MonDoux / One Voice / Association Chats’moureux / Evi’dence / Féd. Croc Blanc / C.RE.DO./ COPRA / Ethique et Respect Animal / Chat’s franchis / ZAEU / Pro Anima / Training club canin Strasbourg/ Loup.org / CREMEAS / ADIQ

À la demande du président des Amis du zoo de l’Orangerie, qui gère le zoo strasbourgeois, l’association Code animal a été écartée du groupe de travail «zoo» mis en place par la mairie, alors même qu’elle a proposé des solutions de replacement pour les animaux. «Je t’admire, oppresseur, criant: oppression!» Ce vers de Victor Hugo, extrait du poème Liberté traitant de la captivité animale, pourrait être une réponse aux déclarations de Nicolas Herrenschmidt, président de l’association des Amis du zoo de l’Orangerie.

Lire le Communiqué de Presse

Paul Watson, le fondateur de Sea Shepherd prend position contre le zoo de l’Orangerie suite aux sollicitations de Code Animal.

[1] https://www.rue89strasbourg.com/orangerie-la-ville-planche-sur-apres-zoo-80654

2016

Nouvelle lettre ouverte des associations de la protection animale et de la nature pour dénoncer les conditions de détention des animaux et demander la fermeture du zoo. + l’organisation Stiftung für bären, rend un rapport dénonçant factuellement pourquoi les animaux ne peuvent en aucun cas être détenus dans un espace aussi pauvre. En février 2016, le secrétaire de l’association des Amis du Zoo étaient proches de déclarer l’association en cessation de paiement[2] Strasbourg a finalement engagé plus d’argent.

En parallèle et suite aux sollicitations de Code animal, des scientifiques prennent position

[2] https://www.rue89strasbourg.com/zoo-orangerie-conflit-ville-100276

2017 

Un expert en consulting (Fox-zooconsulting) arrive au secours de la ville et remet tout le monde autour de la table en proposant de travailler autour de « fiches thématiques » décrivant un certain nombre d’éléments tels que les besoins des animaux, l’attractivité du zoo pour le public, les obligations légales, etc. Des groupes de travail, trois propositions ont ensuite été dégagées et soumises à la consultation publique quant à l’avenir du zoo.

2019

La mini-ferme est ouverte après des rénovations d’ampleur. A cet événement, trois propositions de renouveau du zoo sont présentées : celle de l’Association des Amis du Zoo, celle de l’Association de défense des intérêts des quartiers centre-est de Strasbourg et cette de l’université de Strasbourg & de Alsace Nature. Il est annoncé qu’une consultation publique pourra être mise en place en avril.