Que signifie devenir végan ?

Devenir végan signifie dire non à l’exploitation animale. Cela passe avant tout par notre alimentation, mais aussi plusieurs gestes de la vie quotidienne, notamment dans le domaine des loisirs.

Étant un grand fan des animaux, je suis régulièrement les actualités de Code-Animal ainsi que leurs actualités.

Étant également végan depuis 2015, voyons en détails ce qu’implique le fait de devenir végan.

1 – Alimentation végétalienne

Manger végan signifie ne consommer aucun produit animal, mais aussi aucun produit impliquant un animal durant le processus de production.

Un végan ne mange donc pas de viande ni de poisson comme le fait un végétarien, mais ne mange également pas d’œufs, pas de produits laitiers ni de miel (qui provient des abeilles).

Les conditions de vie dans les abattoirs et les élevages industriels sont très difficiles, sans mentionner le transport jusqu’à l’abattoir qui est aussi très cruel pour les animaux qui peuvent rester plusieurs jours sans nourriture.

Il s’agit donc de se tourner vers les produits d’origine végétale qui sont très diverses et riches en nutriments. Cela regroupe les fruits à coque, les légumineuses, tous les substituts à la viande, les fruits et légumes bien sûr, et bien d’autres types d’aliments.

Si vous craignez une carence, il faut savoir qu’à l’exception de la vitamine B12, tout nutriment présent dans une alimentation classique est aussi présent dans l’alimentation végétalienne. C’est le cas par exemple des protéines végétales, qui se retrouvent dans la majorité des aliments d’origine végétale.

 

2 – Utiliser des produits non testés sur les animaux

Dire non à l’exploitation animale passe par utiliser des produits qui ne sont pas testés sur les animaux. Cela passe notamment par les cosmétiques. Même si la loi française l’interdit, certaines marques de maquillage font des tests sur plusieurs types d’animaux pour lancer leurs produits, principalement des lapins, mais aussi des chiens ou encore des singes.

Le problème est que cela implique de la violence car les animaux subissent des tests sur les yeux et sur la peau. Les conséquences sont des rougeurs, douleurs voire saignements.

C’est pourquoi il est conseillé de se tourner vers des marques cruelty-freepour s’assurer non seulement que vos produits ne contiennent aucune matière animale, mais aussi qu’aucune violence est faite durant la production.

Pour en savoir plus sur le thème des cosmétiques en végans :http://mercivegan.fr/maquillage-vegan

 

3 – S’habiller sans cruauté

Beaucoup de vêtements vendus sur le marché contiennent des matières animales.

Le fait de devenir végan signifie décider dès maintenant de ne plus acheter de vêtements en soie, en fourrure, en cuir, ou avec de la laine.

Pour savoir si un vêtement ne contient pas de matière animale en magasin, vous pouvez regarder le label du vêtement, ou tout simplement demander au vendeur en magasin l’origine du produit.

Il y a aujourd’hui beaucoup d’alternatives sur le marché pour ne pas porter de matière animale.

 

4 – Se divertir sans cruauté

Le véganisme est un mode de vie qui dit non à l’exploitation des animaux. C’est pourquoi un végan ne va pas voir une corrida, ne visite pas d’aquarium ou de zoo, et soutient les spectacles et les cirques sans animaux !

Dans le cas du cirque, les animaux deviennent esclaves car sont maltraités voire humiliés. Arrachés de leur milieu naturel, ils sont contraints de répondre à leur dresseur sans avoir le choix.

Un cirque sans animal est tout à fait possible, comme Code-Animal le mentionne :http://www.code-animal.com/les-campagnes-code-animal/campagne-cirques/

Dans le cas de la corrida, ce « spectacle » se traduit par la torture voire la mort de l’animal.

Concernant lesdelphinariums, les dauphins n’ont presque pas d’espace pour vivre, ce qui est très diffèrent dans leur environnement naturel.

Les animaux doivent avoir leur espace naturel pour être épanouis, et les loisirs précédemment mentionnés ne respectent pas les conditions de vie qu’un animal doit avoir pour bien se sentir.

Changer ses habitudes est relativement facile, surtout lorsque l’on sait les conséquences positives que cela aura sur les animaux.

Agir peut passer par du bénévolat, ou tout simplement témoigner en faveur des animaux :http://www.code-animal.com/agir/

 

Quentin de Merci Végan