Signer la Pétition
Pour nous aider : partager nos publications sur vos réseaux !

Qui est Joy Gartner ?

Guiseppe Gartner « Joy » et son frère Anton Gartner appartiennent à une famille de dresseurs plusieurs fois condamnés pour actes de cruauté sur les animaux. En 2005, Anton s’est ainsi vu retirer ses deux éléphants en Croatie, après des condamnations en Allemagne et en Autriche. En 2006, Joy a quitté la France à la suite de la saisie de son éléphante Vicky, qui souffrait de multiples problèmes de santé dus à ses conditions de vie et de dressage. En 2011, via le cirque Pinder, le dresseur revient sur le territoire avec quatre éléphantes, Diana, Pira, Belinda et Sabine. Depuis, il s’est produit notamment au cirque Franco-italien et chez Medrano.

La famille Gärtner est tristement célèbre pour détenir des éléphants. Le père et la mère de Joy Gärtner ont payé cela de leur vie : en 1982, sa mère, Chiara Gärtner, a été tuée par un éléphant et en 1996, c’est son père, Josef Gärtner. L’éléphant femelle «Sabi», dont l’attaque a causé la mort de Josef Gärtner, a ensuite été euthanasiée – le destin typique d’un «éléphant tueur» devenu ingérable et donc inutile pour les spectacles de cirque.

Qui sont les éléphantes ?

Le groupe d’éléphants que Joy Gärtner présente aujourd’hui comprend des éléphants « dangereux ». Trois d’entre eux, « Pira » Belinda » et » Diana » sont originaires du célèbre cirque allemand Giovanni Althoff que Joy Gärtner a acquis en 2005.

Baby achetée par Joy Gärtner au Circus Americano espagnol (la famille Faggioni).

Thai/Sabine vient du cirque italien Lidia Togni et a été achetée par Gartner en 1997. Thai était en 1969 un jeune éléphanteau de 9 mois acheté dans une ferme à éléphants en Thaïlande par le cirque danois Benneweis.

Ce sont toutes les 4 des éléphantes d’Asie (classées en danger sur la liste rouge IUCN) nées dans leur milieu naturel. Pira est née en 1969, Diana (1967 – 2018), Belinda (1963), Thai (1966) et Baby (inconnu).

Un lourd historique

Fin décembre 2005, l’éléphante Vicky est cachée dans le cirque Willie Zavatta, en région parisienne. Enfermée dans un camion, dans l’obscurité et sans aération, elle était enchaînée 24 heures sur 24, seule et dans un état de santé alarmant : paralysie de la trompe (due probablement aux coups de piques lors du dressage) et d’une jambe, plaies, mouvements stéréotypiques. Elle était dans un tel état de faiblesse qu’il a fallu utiliser un chariot élévateur pour la hisser dans le camion qui l’a transporté temporairement au zoo de Thoiry. La saisie de cette éléphante de cirque a constitué une première en France. Le dresseur Joy Gartner a donc quitté l’Europe, vers des pays sans législation sur les animaux. Il est parti de Montauban (sud de la France) en 2005.

En 2011, Joy Gartner menace d’euthanasier ses quatre éléphantes, bloquées à la frontière marocaine pour des questions de visa, si on ne le laisse pas rejoindre le cirque Pinder, en France, qui a décidé de l’embaucher.

En décembre 2016, le cirque Pinder donne l’éléphante Saba/Sabbah à la famille Gartner en disant qu’elle aura une seconde jeunesse. Mais en septembre 2017 des commentaires disent qu’elle est morte mystérieusement, âgée de 44 ans. Il n’y a aucune déclaration publique le confirmant et aucune autopsie réalisée !?

Avril 2018 : un accident de la route en Espagne tue Diana et blesse deux autres éléphantes

L’accident s’est produit sur l’autoroute A-30 près de la ville de Pozo Cañada, située à environ 300 km au sud-est de Madrid. Le camion du cirque est passé par dessus une barrière et dans un fossé. Le camion était en train de doubler un véhicule lent sur l’autoroute lorsqu’il s’est renversé. Ces informations viennent d’une porte-parole de la DGT, le ministère qui supervise le réseau routier espagnol.

Cet accident entraine la mort de Diana, et deux autres éléphantes ont été blessées. Une séquence vidéo montre des services d’urgence utilisant une grue pour treuiller l’un des animaux de la route pendant que d’autres errent sur la route.

Le 25 mai 2018, le Gouvernement rend les éléphants au cirque : « Le maire de la municipalité, Francisco García Alcaraz, explique qu ‘«ils ont déjà reçu l’autorisation du conseil et ont pu partir».

La suite des hostilités envers les éléphants

Une vidéo postée le 28 juin 2018 montre que les 4 éléphants Joy / Joey Gartner survivants sont de nouveau en spectacle en Italie.

Cet été nous avons suivi ces éléphantes en représentation en Slovaquie. Les animaux sauvages sont désormais interdits dans ce pays. Gartner sera présent que jusqu’au 31/10/2019.

La France est à la ramasse totale !

Gartner et ses éléphantes rescapées ont été programmées en janvier 2019 au festival anachronique de Monte Carlo.

Avant de se rendre à Rome, les éléphants du Gartner se produiront à Valence d’Agen, dans le sud de la France, du 29 novembre au 15 décembre 2019.

Nous nous opposons à ce que ces pachydermes soient utilisées comme un objet de divertissement lors de ce festival et réclamons qu’un contrôle sanitaire sérieux et une saisie soient faits dans les plus brefs délais.  

Nous avons de sérieuses raisons de penser que l’utilisation des animaux n’est pas réglementaire à l’arrêté du 18 Mars 2011 puisque :

  • Baby était gravement malade en avril 2019 en Slovaquie, a voyagé d’Italie à Monte Carlo (déjà amaigrie et mise sur la piste), en France et jusqu’en Slovaquie, elle n’allait plus sur la piste et était mise à l’écart. Elle serait malvoyante d’un œil, cet été elle est présentée sur la piste avec les trois autres mais est incapable de faire tous les numéros.
  • L’une des trois a gardé des séquelles de l’accident, une patte postérieure est raide, elle va sur la piste et fait tous les numéros, assise, cabrée et a porté des enfants et adultes aux entractes en Slovaquie.

Code Animal et les Pisteurs demandent donc aux services vétérinaires compétents et au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire de déclencher un contrôle sanitaire dans les plus brefs délais et de procéder à une saisie des animaux.

Une pétition à ce titre a été lancée.

Pour plus d’informations, nous contacter.