Fritz ou le symbole de l’animal-objet dans les cirques.

Qui est Fritz ?

Fritz est un éléphant d’Asie né dans les années 1870 et mort à Tours (37) en 1904.

Fritz a été capturé en Asie par les hommes de Carl Hagenbeck (marchand en animaux sauvages pour les zoos et les cirques de l’époque). Sa famille a certainement du l’être tuée par les braconniers comme il est d’usage de faire pour capturer un éléphanteau, considéré comme plus docile pour le transport et le dressage.

Fritz a ensuite été acheté par la compagnie de cirque Barnum et Bailey, originaire des Etats-Unis, pour faire partie du numéro d’éléphants du cirque. Fritz était l’un des plus beaux éléphants du groupe : presque 3m au garrot, pas loin de 8 tonnes avec des défenses de plus d’un mètre 50 de long.

Après des années de dressage violent, Fritz est prêt pour être la vedette du cirque pendant sa tournée en Europe ! Au début des années 1900, le cirque détient une vingtaine d’éléphants. La troupe arrive en France, et plus précisément à Tours.

Alors que le cirque allait repartir vers la gare pour prendre possession de la trentaine de wagons, Fritz est en parade avec les autres animaux pour parcourir les quelques kilomètres qui séparent le champ de Mars à la gare, au milieu de la foule nombreuse, venue admirer les animaux.

Alors que le cortège arrive à la place Nicolas-Frumeaud, Fritz devient fou. Plusieurs raisons sont alors données : il faisait chaud et la sole des pattes de Fritz était très douloureuses, une brulure dûe à un cigare sur sa trompe, ou bien Fritz était en période de musth et donc particulièrement agressive, ou bien la violence de sa captivité était devenue trop insupportable ?

Devenu incontrôlable pour l’équipe du cirque, le directeur prend la décision de l’abattre en l’étranglant comme il était de coutûme de faire à l’époque. Sa mort est longue et douloureuse.

Fritz est ensuite naturalisée à Nantes et revient à Tours pour y être exposé au musée des Beaux-Arts, devenant ainsi la mascotte de la ville de Tours.

La captivité en question

L’histoire de Fritz résonne aujourd’hui tout autant puisqu’il existe encore une dizaine d’éléphants présents dans les cirques en France. Cette histoire pourrait parfaitement se reproduire sous un chapiteau en France.

Nous nous rappelons également l’histoire de Tyke aux Etats-Unis, tuée parce qu’elle ne voulait plus obéir aux ordres d’un humain.

http://www.code-animal.com/lelephant-tyke-la-liberte-a-tout-prix/

Plus d’informations sur la captivité des éléphants dans les cirques :

http://www.code-animal.com/nos-dossiers/des-vies-delephants-en-captivite/le- dressage-des-elephants-ou-la-violence-au-quotidien/

Isy réhabilité Fritz

Isy Ochoa, écrivaine et illustratrice découvert Fritz au Musée des Beaux-Arts de Tours : « J’ai été intriguée par cette présence et en cherchant son histoire, j’ai vite été scandalisée par tout ce qu’il avait vécu. D’où l’idée d’un album pour rendre hommage à l’éléphant Fritz qui sera étranglé en 1902 au cœur de Tours lors d’une parade du cirque alors qu’il semblait menaçant. » (article & photo la Nouvelle République)

Dans son ouvrage, Isy redonne à Fritz sa voix. Fritz en effet raconte son aventure de son point de vue d’animal-objet. Les dessins parfaitement calibrés apportent une ambiance mélancolique au texte.

Code Animal vous conseille ce beau livre !

Plus d’infos :

George Conklin (1845-1924), The Ways of the Circus: Being the Memories and Adventures of George Conklin, Tamer of Lions, Set Down by Harvey W. Root, with a foreword by Don C. Seitz (New York: Harper [1921])

https://www.lerouergue.com/catalogue/fritz
Photos crédit : https://graphicarts.princeton.edu/2017/05/26/fritz-the-elephant/